Grille de salaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Les entreprises disposent d'une grille de salaire, qui est une sorte de trame grâce à laquelle elles définissent le niveau de rémunération de leurs employés.

Grille de salaire : définition

La grille de salaire se présente sous la forme d'un tableau qui définit les règles de rémunération du salarié en fonction de son échelon et de son statut (employé/ouvrier – technicien, agent de maîtrise – cadre).

Cette grille de rémunération est présentée sous forme d'un tableau élaboré par l'entreprise. Elle est composée de niveaux et de coefficients. Pour établir cet indice, l'entreprise prend plusieurs critères en compte :

  • les salaires moyens de la branche concernée au niveau national ;
  • le niveau d'études requis pour le poste ;
  • les niveaux de salaires existants dans la même branche d'activité, mais aussi sur le marché du travail en général ;
  • le coût de la vie.
Lire l'article Ooreka

Utilité des grilles de salaires

Les grilles de salaires servent à établir une échelle des salaires en vigueur dans la société. La grille des salaires tient compte de la classification professionnelle applicable à l'entreprise, cette classification devant apparaître sur le bulletin de salaire. Elle a aussi pour objectif de déterminer le statut du salarié (cadre, agent de maîtrise, employé, ouvrier).

Pour l'entreprise

La grille des salaires a pour but principal de permettre à l'entreprise d'avoir une politique salariale compréhensible, claire et logique afin de :

  • réduire les conflits, les situations d'injustice, la démotivation des salariés dépendant des questions salariales ;
  • éviter le favoritisme, l'aléatoire ou les rémunérations « fantaisistes ».

Elle est aussi utile pour le management des ressources humaines, qui peut déterminer le montant de la rémunération à distribuer.

Pour les salariés

La grille de salaire permet :

  • au candidat à l'embauche d'avoir une idée chiffrée de sa rémunération lors d'un recrutement ;
  • aux salariés de mieux appréhender et comprendre les différences de salaires selon des critères objectifs propres à chaque poste :
    • l'ancienneté ;
    • l'expérience ;
    • le niveau de responsabilité ;
    • la formation, etc.
Lire l'article Ooreka

Construction et articulation de la grille des salaires

La direction générale, la direction des ressources humaines, mais aussi les représentants du personnel participent à l'élaboration de la grille de salaire. Celle-ci peut être ajustée, sur plusieurs années, lors du renouvellement du personnel ou des augmentations annuelles.

Éléments de la grille de salaire

Pour construire une grille de salaire réaliste par rapport au marché du travail, on va avoir besoin d'un certain nombre d'éléments :

  • Les niveaux de salaire existants, que l'on peut recueillir :
    • auprès d'entreprises de taille équivalente et de même activité ;
    • sur le marché du travail : offres d'emploi.
  • La fiche de poste des salariés, qui détermine leurs différentes tâches et leur niveau de responsabilités.
  • D'autres informations seront aussi indispensables pour construire une grille de salaire : niveau d'étude ou diplôme, catégorie (employés, agent de maîtrise, cadre).

On va définir et hiérarchiser ces différents critères, et donc disposer :

  • d'un nombre de niveaux : exemple : un niveau I, le moins élevé, pour un poste de gardien, un niveau VI pour un poste de directeur ;
  • d'une intégration de chaque poste dans l'un de ces niveaux, dans la grille (administratifs, logistiques...).

Exemple de grille de salaire

Ci-dessous, un exemple d'une grille de salaire pour un hôpital.

Exemple de grille de salaire
Catégories/statut Niveau Postes médicaux Postes administratifs Postes logistiques Salaire brut (minimum – maximum)
Catégorie I (non qualifié) I Gardien, brancardier... Agent d'entretien Coursier, manœuvre 1 400 à 1 500 €
II Assistant nutritionnel, hygiéniste Employé bureau Ouvrier, aide logistique 1 600 à 1 700 €
Catégorie II (qualifié) III Assistant infirmier, nutritionniste Assistant-comptable, secrétaire, réceptionniste Chauffeur 1 800 à 2 000 €
IV Infirmier, assistant-pharmacien, sage-femme Comptable, assistante de direction, gestionnaire de paie Acheteur, opérateur radio 2 100 à 2 500 €
Catégorie III (très qualifié) V Infirmier-chef, responsable médical, médecin Responsable administratif Responsable logistique 2 600 à 3 500 €
VI Responsable grand dispensaire Directeur 3 800 à 5 000 €

Les différents critères de comparaison :

  • La variation du salaire minimum et maximum dépend de certains critères additionnels comme le niveau d'expérience et les diplômes.
  • Niveau I : salarié ayant peu d'expérience ou débutant.
  • Niveau II : salarié ayant de l'expérience, des connaissances ou quelques années d'expérience.
  • Niveau III : salarié ayant une expérience reconnue et/ou des compétences pour le poste.
  • Niveau IV : salarié disposant d'une bonne maîtrise pour le poste et bénéficiant de compétences acquises pour un poste similaire.
  • Niveau V : salarié ayant un rendement supérieur à la moyenne et ayant de l'expérience et/ou diplôme voire ancienneté dans le poste.
  • Niveau VI : salarié disposant d'une excellente maîtrise du poste et disposant de qualités managériales.

En résumé :

  • Un poste d'exécution ou demandant des tâches simples n'exige pas beaucoup de diplômes, le salaire sera donc moins élevé.
  • Un poste plus qualifié réclamant certaines connaissances et un niveau d'études plus élevé demande un salaire plus important que le précédent.
  • Un poste à responsabilité et d'expertise exigeant des travaux plus complexes, de la maîtrise technique, des initiatives, de la délégation, diriger une équipe, demande un niveau d'études supérieures et un salaire plus important.

Aussi dans la rubrique :

Fiche de paie

Sommaire